Blog

Nos experts et partenaires vous proposent des articles et vidéos à parcourir.
Série Transition écologique #6 : Je limite ma consommation de viande !
13/08/2020
par
Karmony F

Partager sur

Série Transition écologique #6 : Je limite ma consommation de viande !

On entend de plus en plus que la consommation de viande, en plus d’être mauvaise pour la santé, est désastreuse pour l’environnement. Mais pourquoi au juste ? Voici les principales raisons qui expliquent le lien entre consommation de viande et diminution de la pollution.
700 litres d’eau pour 1 kg de viande

La consommation de viande dans le monde est aujourd’hui responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre. En 2018, les français ont consommé environ 87,5 kg de viande par habitant, dont une majorité de viande porcine et bovine. 

Or, ces deux types de viandes ont un impact très important sur l’environnement car le bétail est consommateur d’eau. Pour 1kg de viande produite, il faut compter 700 litres d’eau selon l’INRA.

Il est donc important de limiter notre consommation et de ne pas manger de la viande à tous les repas. 

Astuce : si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de viande, alors privilégiez la viande blanche, qui est beaucoup moins consommatrice que la viande rouge !

 

Une empreinte carbone très élevée

Entre un kilo de bœuf et un kilo de pommes de terre, l’émission de CO2 n’est pas du tout la même : 36 kg de CO2 sont rejetés pour produire un kilo de viande, tandis qu’un kilo de pommes de terre n’en produit que 0,6 kg ! Les fruits et légumes, qui sont à privilégier pour la santé, ont donc un impact presque nul sur l’environnement, à condition bien sûr qu’ils soient bios, locaux et de saison. 

Cette différence s’explique par le métabolisme des vaches, qui produisent naturellement du méthane. Et oui, les pets et rots d'un bovin produisent en moyenne 125 kg de gaz par an, soit autant qu'un trajet de 400kms en voiture. Multiplié par les 8 millions de vaches en France, cela fait beaucoup...

 

Plus d’espace pour les hommes

Autre raison qui explique que la consommation de viande est mauvaise pour l’environnement : l’élevage intensif. Et oui, plus on consomme, plus il faut produire. Le nombre d’animaux à élever augmente lui aussi mais pour cela, il faut...de l’espace. 

Aujourd’hui, en plus des terres réservées au bétail, près de 40 % des céréales produites dans le monde servent à le nourrir. Des hectares entiers de forêt Amazonienne sont rasés chaque jour pour produire du soja destiné à nourrir les animaux. 

Avec les images de la forêt Amazonienne en feu en tête et en sachant que la faim touche encore 3 milliards de personnes dans le monde, cette situation montre l’urgence de réduire notre consommation de viande. 

Vous l’aurez compris, manger de la viande n’est pas un problème en soi, mais élever du bétail pour répondre à une consommation mondiale qui augmente, oui. En réduisant les produits d’origine animale de votre alimentation, vous jouerez donc un rôle très important dans la lutte contre le réchauffement climatique.

N’oubliez pas, le vrai pouvoir est dans votre assiette : si plus personne n’en achète, alors il n’y a plus aucune raison de le produire.

 

Le sujet vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous en octobre pour le Parcours Transition Ecologique animé par Benoît Planchenault ! Plus d'infos sur cette page.

Et vous, combien de fois par semaine manger vous de la viande ? Dites-le nous sur la page Facebook de Karmony !

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer une meilleure expérience sur notre site grâce à l'analyse de votre navigation (Hubspot & Google Analytics)
Accepter Refuser